Tribuna Interfaces

En route vers le flux juridique électronique

Le traitement de masse est un bon point de départ pour l’introduction d’interfaces et des processus multiapplicatifs. Les interfaces les mieux établies sont celles entre la police et le ministère public ainsi que la livraison de données à des registres. L’Alliance Tribuna nourrit un intérêt vital à exploiter ce potentiel et, de fait, s’est développée pour devenir une force motrice dans la circulation de données juridiques électroniques.

Interfaces établies

Le volume de livraison de Tribuna Gestion d’affaires comprend déjà quatre interfaces. Ainsi le transfert électronique vers le casier judiciaire VOSTRA s’est imposé. De même pour l’interface vers la poste pour l’envoi et le suivi d’envoie de décisions judiciaires et de lettres recommandées. Avec Tribuna Transfer (interfaces de Tribuna à Tribuna), les dossiers peuvent être transmis, aussi au niveau inter cantonal. Les interfaces pour le transfert des amendes d’ordre (OAO) de la police au ministère public, la plupart des cantons les utilise. Pour la transmission des autres cas, une interface spéciale est à disposition pour le logiciel de la police ABI. En outre, des solutions interfaces spécifiques aux cantons ont été réalisées.

Nouvelles interfaces et nouveaux processus

Les avantages d’interfaces électroniques sont le mieux visible, lorsque le processus d’organisation entier est inclus dans la réalisation de la solution. Un bon exemple en est l’illustration du processus de l’exécution des peines substitutives à l’emprisonnement dans le canton de Berne. Il relie le ministère public (Tribuna) avec l’exécution des peines et mesures (Gina) et l’encaissement des amendes. Le processus est plus sûr et plus économique: chaque année, 74’000 courriers postaux sont économisés.